Dimanche soir. 27 décembre.

A coups de clics effrénés, je regarde comment la toile de "coutureuses" prépare les fêtes.

Et là, je tombe sur ça ! Une petite robe bombasse, courte, avec un brin d'originalité. Parfaite pour les fêtes par exemple.

Comme il faut tout, tout de suite, dans ma tête, ça se bouscule, je programme déjà d'aller dans la boutique acheter le patron. Mais Maire dit que les lutines de l'atelier rejoindront leur famille jusqu'au 3 janvier. Moi je comprends que la boutique est fermée. Pas grave, je consulte la liste des points de vente. Même constat, les gens prennent leur vacances entre Noêl et Jour de l'An !

Alors le brain storming commence.

Je regarde les photos du site de Marie  en long, en large et en travers pour essayer de me rapprocher du modèle.

Je pars donc du top Tilda de la Maison Victor. Je l'allonge et bricole l'empiècement du bas de la robe Aime comme Météore. Je choisis de ne pas faire de pince poitrine (gardons la primeur au modèle original).

Le coupon de crêpe de 3 mètres acheté à 5 euros chez Les coupons de Saint-Pierre me fait de l'oeil. La moitié sera largement suffisante.

DSCF6456

DSCF6457

DSCF6461

 

DSCF6497

 

J'ai fait le dos en deux, avec fermeture invisible et rajouté un bouton de nacre. L'encolure dos est bordé d'un biais de mon stock.

DSCF6499

 

Détail sur l'empiècement du bas avec le pli.

DSCF6504

DSCF6505

DSCF6506

 

Et voilà, beaucoup de photos parce que je suis assez satisfaite de cette réalisation qui m'a coûté presque rien.

Une mini-robe dans ma garde-robe, à porter avec la protection rapprochée de sa moitié.

 

Edit du 19 janvier 2016 : Je vois qu'une discussion fait rage ici concernant le patron réalisé par la créatrice et cette robe. Les similitudes sont frappantes et c'en est agaçant.

Pour moi, Aime comme Marie, c'est fini.